top of page
Rechercher
  • Les Ecouteurs de rues

« Les écouteurs de rue » de la Goutte d’Or

Dernière mise à jour : 4 nov. 2021

Séverine Bourguignon est artiste-plasticienne et thérapeute. Elle habite le quartier de la Goutte d’Or depuis une douzaine d’années et le 18e arrondissement de Paris depuis plus de vingt ans. Elle est à l’initiative des « écouteurs de Rue ».


Pour Séverine, le quartier de la Goutte d’Or est « exigeant » : « pour pouvoir bien le vivre, il faut être engagé. Il y a certes une vie de village très agréable ; mais à côté, il y a aussi les difficultés, les saletés, les insalubrités, les drogués, les pisseurs, les flux générés par les commerces parallèles… S’engager dans le quartier a été une prise de décision personnelle. »


« S’engager dans le quartier a été une prise de décision personnelle ».

Entre mars et juillet 2018, elle développe le projet artistique « Antre » qui utilise les ressources du quartier pour contrer, dit-elle, l’étiquette du « No go zone » qui lui a tant collé pendant une période : « Le quartier a ses points négatifs, mais il a aussi beaucoup de ressources, et c’est ce que je sens, moi, dans la diversité de mon entourage et des personnes que je suis amenée à croiser à travers l’école, les associations… C’est ça

que j’avais envie de montrer. »



Le projet « Antre » lui permet d’occuper l’espace public. Pendant trois, quatre mois, elle travaille dans une friche urbaine située au croisement de la rue Polonceau et de la rue des Poissonniers, d’où devait jaillir un projet architectural, tout aussi cultuel que culturel, qui ne verra pas le jour. C’est l’association « La table ouverte » qui gère la friche en la laissant ouverte à d’autres associations et/ou à d’autres initiatives car l’envie est d’y faire du lien…


Lire la suite




127 vues0 commentaire

Comments


bottom of page